Déontologie et éthique

La Géobiologie et la Bioénergétique ne sont pas des professions reconnues.
Ce n'est pas pour cela qu'elles ne peuvent pas rendre de précieux services ou qu'elles sont marginales, ou encore taxables de pratiques proches du "charlatanisme".

Les professions de soins de santé reconnues toléreront ces pratiques et même parfois les recommanderont discrètement, pour autant qu'un certain code de bonne conduite soit respecté.
Car en effet elles peuvent être parfaitement complémentaires plutôt que "parallèles".

Pour ma part, que ce soit dans l'une ou l'autre discipline, tout comme dans mes formations, je respecte les 10 principales règles suivantes :

- Ne rien imposer à qui n'a rien demandé,

- Respecter la liberté individuelle tout comme la liberté thérapeutique,

- Recommander vivement à chacun de conserver et de visiter régulièrement son médecin traitant, seul
   garant de la Santé,

- Bien préciser que nous ne sommes pas médecins, que nous ne réalisons pas de diagnostic, que nous
   n'interprétons pas les prises de sang ni les radios ou autres examens médicaux,

- Nous ne sommes pas tenus à des interventions d'urgence,

- Ne pas intervenir ni modifier une quelconque prescription médicale ou traitement médical,

- Ne jamais prétendre que nos disciplines peuvent se substituer à la médecine,

- Ne pas traiter les symptômes ni les maladies mais privilégier l'Equilibre Energétique Global ;
   donc ne pas promettre de guérison,

- Ne pas prescrire de traitement mais seulement recommander des compléments naturels réclamés
   vibratoirement par les énergies du sujet lui-même dans le but de rétablir cet Equilibre Global.

- En Géobiologie, privilégier la prévention plutôt qu'une action à connotation thérapeutique.



Enfin, une remarque générale par rapport à ma pratique géobiologique et bioénergétique et au contenu de ce site :

Si je fais souvent référence à des travaux scientifiques pour situer ma démarche dans ce contexte, je n'ai aucune prétention scientifique autre que de m'inspirer de l'esprit général de la Science, qui est maintenant prête à accepter qu'une démarche cohérente et reproductible soit néanmoins digne d'être prise en considération à ses yeux, avant d'avoir les outils nécessaires et les études suffisantes pour accumuler des preuves dans le domaine vibratoire.

Cette remarque ne s'applique toutefois pas aux expertises Electromagnétiques pour lesquelles des appareils électroniques dûment étalonnés sont utilisés en vue de vérifier la conformité avec les normes officielles.