La Géobiologie et les perturbations hormonales

Publié le par Kaye Jean-Claude

Nous avons vu dans le chapitre "Pollution électromagnétique" que celle-ci pouvait grandement affecter notre système hormonal.
En effet, les hyper-fréquences digitalisées, codées, pulsées de nos moyens de communication modernes interfèrent très probablement avec la communication vibratoire de notre système hormonal, lequel est analogique (formes d'ondes naturelles en forme de vague).

Pour prendre une analogie, c'est la même différence que celle qui fait préférer les sons acoustiques des instruments réels à ceux diffusés par nos chaînes Hifi digitalisées, même les plus sophistiquées.

A défaut de publications scientifiques récentes reprises par les médias officiels sur le sujet (mais cela ne devrait tarder), j'aime citer les travaux encore une fois de deux illustres inconnus, en tout cas aux yeux du public et des médias, Lotz et Endrös.
Ces derniers, biologistes bavarois, ont été mandatés par le "Land" autrichien de leur canton, pour expliquer pourquoi sur des routes parfaitement rectilignes, certains conducteurs perdaient le contrôle de leur véhicule jusqu'à se tuer dans des tonneaux inexpliqués.
Nous sommes en 1970. La science de l'époque a utilisé tous les outils de mesure qu'elle connaissait pour tenter de trouver les causes, sans succès.
Lotz et Endrös ont donc eu carte blanche et les crédits nécessaires pour fabriquer des appareils de mesure nouveaux, inventés de toute pièce pour la circonstance : des émetteurs-récepteurs à micro-ondes (hyper-fréquences) à effet Doppler.
Cela leur a rapidement permis de mettre en évidence une perturbation de micro-ondes émanant du sous-sol, en raison de la présence de failles souterraines, espacées de quelques mètres seulement.

Photo-veine-d-eau-Lotz-Endros.jpg

Ces failles ont dûment été photographiées à cet endroit à l'aide de pellicules sensibles aux infra-rouges par temps brumeux.

Il restait à expliquer comment ces failles ont un impact sur certains conducteurs, au point de leur faire perdre le contrôle de leur véhicule.







Pour ce faire, en tant que biologistes "sortant un peu des sentiers battus", ils ont émis l'hypothèse qu'il devrait être possible de capter à l'aide de leurs instruments si sensibles et perfectionnés, non plus une faille dans le sous-sol, mais l'activité des glandes endocrines (les glandes hormonales).
Les résultats furent au rendez-vous, puisqu'ils ont pu déterminer la fréquence de la plupart des glandes endocrines, et l'intensité de rayonnement significative de leur activité.

Lotz-graphique-copie-1.jpgPoursuivant sur leur lancée, ils ont simulé en laboratoire une faille souterraine, avec ou sans rivière souterraine, et ont découvert avec enthousiasme que TOUTES les glandes hormonales modifiaient leur niveau d'activité, détectant immédiatement la présence d'une perturbation.

Ils croyaient en avoir fini là, mais le gouvernement leur demanda une prolongation de leurs études, avec comme objectif de montrer s'ils pouvaient trouver une explication de l'implantation de "châteaux de plaisance" à des endroits parfois illogiques tenant compte du relief de leur région.
Et là encore, leurs instruments parlèrent, et montrèrent que certaines rivières sousterraines véhiculent des énergies bienfaisantes pour la libido et le plaisir. C'est le cas par exemple du château de Versailles .....

Oui mais, me direz-vous, cela n'explique pas les accidents de voiture ?... sauf que toujours avec leurs instruments, il a été facile d'examiner un échantillonnage de conducteurs, et de voir que chez certains d'entre eux, souffrant d'insuffisances tantôt des surrénales, tantôt de la thyroïde etc, le franchissement de deux ou plusieurs perturbations dans le sous-sol proches l'une de l'autre créait un phénomène de "contre-phase", c'est-à-dire que le système hormonal réagissait à l'envers, réaction pouvant induire même des pertes de conscience.

Lotz et Endrös ont fait un exposé au congrès ayant pour thème "les corps énergétiques" à Paris en 1992. J'y étais.
Ils côtoyaient d'illustres conférenciers parlant tour à tour de physique quantique, de la médecine des Etrusques, des corps énergétiques etc.

Leur conférence fut fortement applaudie et leurs travaux encouragés (ils étudièrent ensuite les matériaux de la même façon, montant que deux matériaux bons individuellement peuvent créer un assemblage néfaste ou qu'au contraire, deux matériaux mauvais peuvent créer un ensemble compatible dans certaines conditions... etc).

Depuis lors, qui en a entendu parler ?

Pire : leur remarquable livre est aujourd'hui épuisé. ("Le rayonnement de la Terre et son influence sur la Vie" Ed. Au Signal-Lausanne.)

Voila deux chercheurs que j'ai le plaisir de citer souvent pour rendre hommage à leur mémoire, car c'est une des premières preuves de l'impact de la géobiologie sur la santé.




Publié dans GEOBIOLOGIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article